top of page

SAUVEZ LA FORÊT DE FONTAINEBLEAU : ATTENTION A la mode du SMARTWOOD et du BOIS ÉNERGIE !!!!

UNE MODE DÉFERLE PEU À PEU DANS LA SURCONSOMMATION : CELLE DU SMARTWOOD. C’EST À. DIRE EN GROS l’utilisation chic du bois pour différentes utilisation. Exemple le plus récent : celle des coques en bois de smartphone (voir photos). A 50 euros la coque, c’est bof non ? La tentation c’est à présent de mettre du bois partout, dans les constructions, ou de remplacer le plastique par le bois. Vous comprenez, le bois ça réchauffe, c’est rassurant, et puis vous comprenez c’est durable. Bref pourquoi pas des voitures en bois, un lave vaisselle en bois ? Une fois de plus, pour nous faire consommer, on est prêt à dire n’importe quoi, en mode : nous offrons des biens responsables ! Eh bien non trois fois non. Attention, attention à la surconsommation de bois et donc à la survie de nos forêts. Un rapport récent de l’Académie des Sciences met en garde contre cette surconsommation et l’augmentation des coupes d’arbres. D’abord, le puits de carbone. Il est passé d’une capacité de 53 millions de tonnes par an, à 32millions de tonnes, pour la période 2015-2020. On imagine bien que que cette capacité n’a pas augmenté en 2021 et 2022. Dans le même temps, la mortalité des arbres a grimpé jusqu’à 54% !!!!!! ET les coupes de 20%. Enfin la production biologique nette, c’est à dire la repousse naturelle a elle diminué de 20%, entre 2005 et 2020 ! Cette situation vous pouvez l’observer en forêt de Fontainebleau. Notre association Sauvez la forêt peut vous montrer, lors de balades pédagogiques l’étendu des dégâts et quelques signes d’espoir. A condition de se mobiliser. Ce qui pour l’instant n’est pas du tout le cas pour les institutionnels, qui apparemment n’ont pas les bonnes informations. Hors donc, en dehors du phénomène du « smart Wood », il est utile de préciser qu’il existe d’autres sur utilisations du bois. Beaucoup plus grave. Tout d’abord de laisser le choix de la production bois aux seules mains d’une filière industrielle, destructrice des paysages et des écosystèmes. La multiplication des chaufferies aux bois, style Gardane, ex usine thermique à charbon est une impasse écologique. Il faut rappeler que la combustion du bois est encore plus polluant que le charbon. Et puis il y a la pub éhontée pour les poêles à bois. Là encore. Attention à ne pas investir dans un poêle à bois si vous n’en avez pas l’utilité. Cela peut être un chauffage d’appoint pour ne pas gonfler votre facture de gaz ou de fuel. Mais on voit déjà que le prix du stère de bois ne cesse d’augmenter. On peut facilement dépasser les 70 ou 80 euros le stère. Pareil pour les granulés. Et puis imaginez que l’on multiplie à l’envie les poêles à bois. Bien sur au départ on crie que l’on utilise seulement des « déchets de bois ». Mais des documentaires révèlent que l’on passe rapidement à des arbres. A chaque fois ce sont des arbres qui partent en fumée. Et non ce n’est pas vraiment une énergie renouvelable. Puisque les forêts dépérissent et repoussent de moins en moins. Du coup après avoir massacré les écosystèmes pendant des années, on investit dans la replantation. Un chiffre : le taux d’échec moyen des plantations atteint les 38%, au lieu de 25% entre 2015 et 2020. Et le phénomène va s’aggraver.

Le grand public ne connaît pas ce dossier et c’est normal. Il n’est pas vraiment abordé par les médias main stream. C’est à nous de se saisir de ce problème. De décider de notre avenir, de faire la part entre les bonnes et les mauvaises directives…..

Pascal Villebeuf

Président de l’association Sauvez la forêt de Fontainebleau

Membre du collectif de l’Appel des Forêts d’Ile de France

25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Post: Blog2_Post
bottom of page