top of page

L’union fait la force pour défendre la forêt de Fontainebleau !

Hier samedi, notre association, Sauvez la forêt de Fontainebleau a participé à la nuit des forêts en organisant une conférence balade avec Igor Babou, anthropologue et professeur en sciences sociales à Paris. Le thème : l’évolution des paysages et des luttes écologiques pour leur préservation. C’est une quinzaine de curieux qui ont participé à cette balade, à partir de l’Allée aux Vaches et du monument dédié à Rousseau-Millet, peintres vedette de l’école de Barbizon. Même si le combat écologique à Fontainebleau a démarré vers 1830, puis 1853, avec la création de la première réserve naturelle au monde, le combat écologique a continué bien au delà, contrairement à ce qu’affiche la frise de l’exposition Rousseau du Petit Palais, qui oublie pratiquement toutes les étapes du combat écologique à Fontainebleau. Un affichage qui a beaucoup déçus les vrais spécialistes de l’histoire de cette forêt unique au monde. A aucun moment, il n’est évoqué la dizaine de tentatives de création d’un parc national à Fontainebleau. En 1911, première proposition par les peintres de Bourron Marlotte, 1913, ce sont les naturalistes de la vallée du Loing qui propose d’en faire une loi. Échec à cause de la guerre de 14. Puis, Fontainebleau devait devenir le premier parc national français devant la Vanoise ou les Écrins, en 1960. Puis il y eût les combats pour dévier le tracé de l’autoroute A6, puis il y eût la période des éco-guerriers de Blo-Combat, des jeunes qui se révoltaient contre la gestion outrancière et industrielle du massif. Et d’autres mouvements vont s’étaler jusqu’en 2009, dernière tentative pour un parc national. Le reste n’est que littérature. Actuellement, aucun statut ne protège notamment l’intégrité du massif. Il n’y a qu’à voir toutes les dégradations dues à la surfréquentation du massif, une réglementation qui se doit d’être plus sévère. Mais en même temps un manque flagrant de moyens ne permet pas de surveiller et d’encadrer l’accueil du public. Même si depuis quelques mois, la météo a permis un répit à l’assèchement du massif, la gestion industrielle passée, le manque de moyens pour la replantation, des erreurs qui continuent dans la gestion du massif, des coupes encore trop importantes, l’enrésinement massif de la forêt, le manque de diversité des arbres où dominent pins sylvestres et chênes, l’invasion des invasifs non maîtrisé et négligé. Voilà beaucoup de tabous et de freins à la bonne conservation du massif de Fontainebleau. Les « institutionnels » et leur communication n’aident pas à la bonne compréhension du massif et à garantir un avenir serein à la nature qui nous entoure. Il ne s’agit pas de critiquer pour critiquer mais s’éduquer à la nature et la défendre en tant que citoyens indépendants.

NOS SORTIES

Nous rappelons au public, que nous organisons des conférences sur différents thèmes : les carriers, les plâtières remarquables, l’histoire de la sylviculture, les points de vue remarquable, les curiosités du massif, etc. Vous pouvez réserver une date, en semaine ou le week-end sur notre mail : sauvezlaforetdefontainebleau2022@yahoo.com ou sur notre répondeur. : 01.64.23.15.59.

NOS CHANTIERS DE LUTTE CONTRE LES INVASIFS REPRENDRONT EN SEPTEMBRE.


Pascal Villebeuf

Président de l’association Sauvez la Forêt de Fontainebleau

Vice-président de la fédération des forêts d’Ile de France (Appel des forêts)

Naturaliste

Membre du Gersar.

25 vues0 commentaire

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page