top of page

FORÊT DE FONTAINEBLEAU : Quand les grottes gravées sont saoulées de vandalisme !!!



Personnalités du GERSAR, du CoSiRoc, de l’Etat, de l’ONF et j’en passe. Que faut il faire pour préserver ce qu’il reste (pas grand chose) des vestiges historiques et rupestres de la forêt de Fontainebleau ? Il a fallu carrément enlever un bloc gravé du mésolithique, préalablement planqué sous du sable puis maintenant exposé à la salle des Sablonnières de Larchant..Il a fallu cette démarche, (en 2020) pour sauver une partie de la précieuse histoire préhistorique du massif. Sinon, il suffit de vous rendre à la grotte des Dégoûtants à Ratard, presque un nom annonciateur du massacre, pour voir comment se comporte l’être humain. Une grotte dévastée, des graffitis partout. On ne sait plus si les gravures qui subsistent sont authentiques ou ont été gravées récemment. Oui au 19e me siècle ou avant les découvreurs de grottes gravaient leurs noms sur une paroi. Mais pas à l’endroit des gravures rupestres. Maintenant chacun voudrait avoir sa minute de gloire, peut-être sur une story quelconque. Pour rentrer dans la grotte, qui abrita des chasseurs cueilleurs entre 5000 et 9500 ans avant JC, il faut ramper dans du sable blond. Inévitablement on s’en mets sur le pantalon et la veste et on arase les dalles de la grottes. Cela devient presque une salade de roche et de sable. Franchement, cette grotte pourrait être tout simplement fermée. Il ne reste plus qu’à l’entrée une trace encore bien intacte des gravures. Pour combien de temps ? Peut-être que certain se prennent pour des hommes préhistoriques, à partir du moment où le fantasme de la grotte les habite. Sauf qu’il n’ont aucun sens artistique.


Bon sinon autour de la DJ Larchant, on y découvre une ancienne grotte habitation. Ce qui a servi à monter les murs, pavés de grès ou briques ont été cassés, mais laissés là, comme une décharge à ciel ouvert. Et l’on découvre au fond, un abri gravé. Comme mise en valeur y’a mieux non ? En fait je réalise qu’il n’y a aucune réelle politique de protection des sites. Chacun est en gros libre de faire ce qu’il veut et de vandaliser ce qu’il veut. C’est comme la roche à Claude au Rocher Brûlé (secteur Montmorin) ou des grimpeurs auraient démonté un ancien abri de carriers pour mieux exploiter des voies d’escalade. Sauf que c’est pire. Puisque le site est déjà très abîmé. J’y ai déjà croisé des grimpeurs naïfs ou inconscients qui pâtissaient la Roche avec de la magnésie à gogo. La magnésie, la plus grosse plaie des secteurs d’escalade. Je le dis haut et fort et qu’importe ce que d’aucuns pourront répliquer. La magnésie c’est No Way.


Au même endroit de la DJ, un autre abri sert de bivouac et la dalle qui a dû comporter de vraies gravures rupestres est aussi vandalisée et abrasée. QUI va réagir ? Personne. Car tout le monde s’en foût. Plus loin, à la grotte Moreau, le tableau n’est pas plus brillant. On s’amuserait presque de constater..Peut-être qu‘ un certain Guillim aurait découvert la grotte avant Moreau, en 1703. Moreau, c’est 1854 ! Ou alors c’est un faux. Bref on ne sait plus que penser ? M’enfin c’est toujours intéressant de s’apercevoir que les sites survivent. Certains disent, mais mon pauvre, c’est la vida. Oui on peut rester docile et profiter de son petit confort.

On se réjouirait presque de la vue du Mt Blanc. Bon je vous rassure, on est pas à 4808 m, mais à 112 mètres de haut. On aperçoit en face le plateau de la DJ. C’est déjà pas mal. Heureusement, un peu plus loin, près du sentier bleu, un abri gravé a échappé aux imbéciles. Ouf ! Heureusement en semaine, pas de cri et à cet endroit pas de chasse. Le silence. Un peu en dehors du monde. Pas loin du plateau de La Chapelle La Reine. Vous allez me dire ben j’ai localisé les grottes ? Non pas vraiment. Mais franchement y’a plus grand chose à sauver alors.

Pascal Villebeuf

Président de l’association sauvez la forêt de Fontainebleau

Membre de l’ANVL et du collectif de défense des forêts d’Ile de France…





28 vues0 commentaire
Post: Blog2_Post
bottom of page