top of page

FORÊT DE FONTAINEBLEAU : AUDREY ET THOMAS VOUS FONT DÉCOUVRIR LE MASSIF AVEC DES LAMAS

Dernière mise à jour : 19 févr. 2023

Certaines personnes ont été plus que surprises d’apercevoir en forêt, d’étranges grands animaux à poils. Une nouvelle race de chevreuils, des cerfs domestiqués sans leur bois ? Meuhhh non, ce sont des lamas !!! Dingue. Le Pérou en forêt de Fontainebleau. C’est un couple, Audrey et Thomas qui se sont lancés dans cet aventure, de façon pas banale, en créant l’association « Randolamas » ! Et de proposer de belles randonnées conviviales et pédagogiques. Mais avant d’évoquer la naissance de l’association, nous pénétrons dans l’antre secret de Randolamas, au coeur d’une petite commune située en lisière de la forêt. On passe par la garage, des jardins successifs et un bel abri pour Mikado, Caramel et Nougat, le nom des lamas. A noter que cet animal au caractère bien trempé est originaire d’Amérique du Sud (Colombie, Pérou, Bolivie) L’espèce vivait à l’origine sur les hauts plateaux de la cordillère des Andes, jusqu’à 4 500 m d’altitude. Aujourd’hui domestiqué, il vit un peu partout dans le monde là où il est élevé (Etats-Unis, Europe, Australie…)

Hors donc, comment s’est fait le déclic pour Audrey et Thomas ? « On avait du terrain, un abri. Alors l’idée du tracteur-tondeuse c’était bien, mais avoir des animaux paraissait plus sympa. Audrey a proposé d’avoir plusieurs chiens. Mais je ne voulais pas du chien canapé. Les chèvres ça bouffe tout. Et puis sur internet, on est tombé sur les élevage de Lamas. On a très vite été convaincus car c’est un animal très propre et facile à nourrir. Le coup de foudre a suivi. Un lama, puis deux. « au départ, nous passions tous nos week-ends à rénover la maison. Avec nos lamas, on pouvait aller se détendre en forêt. Sauf qu’à chaque sortie, on était assailli par des familles de promeneurs qui voulaient découvrir cet animal. Du coup on a eu l’idée de créer une association en 2021 et on a récupéré un 3ème lama, ce qui forme un petit troupeau sympa » confie Thomas. Justement, nous avons testé pour vous, ce samedi matin. Le rendez vous est fixé sur un petit parking de la route Ronde, pour aller se balader sur le rocher Brûlé. Un couple surgit. C’est Lucille et Sébastien qui viennent spécialement de Pithiviers pour découvrir les lamas. « On adore Fontainebleau et sa région. Alors on cherche toujours des idées originales pour le week-end. » Audrey et Thomas présentent leurs lamas : Mikado, le meneur, le protecteur du troupeau, Nougat, le timide, un peu grognon mais si joli avec ses postérieurs tâchetés. Et Caramel, l’aventurier, qui peut suivre le troupeau sans licol. Des camélidés qui pèsent quand même 140 kgs !! Et Lucille et Sébastien de poser la question que tout le monde se pose : « est ce que ces lamas vont nous cracher à la figure ? » Une référence presque biblique à la BD Tintin et le Temple du Soleil. Épisode où le capitaine Haddock prend la colère du lama et son crachat en pleine figure.

Thomas se veut rassurant. « Les lamas se crachent dessus entre eux, quand il y a bagarre. Mais pour la promenade, nulle crainte, pas de syndrôme du lama furieux. Mais comme pour beaucoup d’animaux, il faut respecter le lama. Pas de geste brusque. Et pas trop de caresses. « Il faut le laisser venir vers soi. On peut même avoir le droit à un bisou ». Pendant une heure, Lucille et Sébastien tiennent par la corde du licol, deux des trois lamas. Le trio, un peu euphorique, essaye de s’arrêter pour brouter de l’herbe. Mais apprécient aussi les aiguilles du pin sylvestre. Caramel aura le droit à son quart d’heure de liberté. « Il revient toujours » dit Audrey. Oui avec un peu de croquettes à la clé. Et puis la balade réserve d’autres surprises. Chut !!!! En tout cas notre association vous conseille cette balade originale et dépaysante !

Balade d’une heure : 40 euros, pour un groupe jusqu’à 5 personnes.

Téléphone : 06 65 50 89 75

Pascal Villebeuf

Reporter

Président de l’association Sauvez la Forêt de Fontainebleau


25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

LES TÉMOINS D’UNE SOCIETÉ À SAUVER 1-

Camille Lefaure ou la jeunesse éclairée « La biodiversité et nos forêts, qui tissent l’équilibre même de notre existence, ont besoin de nous, de notre énergie et de notre engagement. Imaginez un monde

Kommentare


Post: Blog2_Post
bottom of page