top of page

DES BRÈVES SUR LA FORÊT QUID DES COUPES DE BOIS ?



Est-ce que l’office des Forêts coupe plus de bois en forêt de Fontainebleau ces dernières années ? Notre collectif de l’Appel des forêts, qui rassemble plus d’une cinquantaine d’associations de défense des forêts en Ile de France est très inquiet quand on entend dire que l’Europe ou le gouvernement français inciterait à couper plus dans nos forêts, de 15 à 30% en plus. Difficile de trouver la vérité. La pression du marché industriel du bois est très fort. On apprend au détour de journalistes d’investigation que des escrocs détournent le label ONF pour envoyer des chênes français en toute illégalité en Chine. Pour Fontainebleau, la direction de l’ONF Fontainebleau se veut rassurante. Voilà le chiffre des volumes vendus ces dernières années. En 2018-2019 : 38900 m3. En 2019-2020 : 32800 m3. En 2021 : 36 250 m3. En 2022 : 22900 m3 (une baisse dû à des changements administratifs.) Ces chiffres évoquent le volume d’arbres vendus. Mais les coupes sont en moyenne à 40 000 m3. Notre association, ainsi que l’Appel des Forêts appellent à une forte baisse des coupes, pour garder la fraîcheur et les écosystèmes.


LA BAISSE DES COUPES A PARTIR DE 2026 ?

L’OFFICE des Forêts l’admet. La baisse de la photosynthèse est entamée depuis longtemps. C’est tout le cycle de l’arbre : photosynthèse, absorption du CO2, mécanismes de l’évapotranspiration (absportion de l’eau et rejets de l’eau provoquant la fraîcheur et l’intérêt bioclimatique des arbres) qui est en cause. Nous le répétons depuis des années : le traitement industriel de la sylviculture depuis les années 60/70 a détruit l’équilibre fragile de la forêt de Fontainebleau. Il est presque déjà trop tard pour la sauver…Sauf si on y met les moyens. ET cela vaut le coup. L’effondrement constant du maintien des arbres à mâturité (forte mortalité des chênes, hêtres et résineux) PEUT ENCORE ÊTRE STOPPÉ !!! L’ONF A une arme intéressante : la mise en place de placettes mesurant l’évolution des arbres dans la majeure partie des zones de forêt, depuis 2014. Le résultat de cette étude grand format sera connu l’année prochaine. Ce qui permettra de réviser le plan d’aménagement 2015-2035, en 2025. Une baisse des coupes pourra s’y inscrire. Il faut l’espérer, le souhaiter, voire l’imposer par un vote citoyen ! Mais des plantations massives semblent également indispensable. Une moyenne de 40 000 plants par an sera bien insuffisante.


Plus de sévérité pour les incendiaires !


Frapper plus fort, pour les responsables d’incendie de forêt. C’est la mesure en cours à Fontainebleau, après une modalité test lancée grâce au parquet de Fontainebleau. L’auteur d’un bivouac avec feu pourra être convoqué devant le procureur de la République du tribunal de Fontainebleau. L’amende pourra alors monter jusqu’à 400 euros.


22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Post: Blog2_Post
bottom of page